Eugène Marquis
(1879-1963)

Eugène Marquis (1879-1963), né à Bécherel, était fils de médecin. Pendant la première guerre mondiale, à la tête d'un hôpital de campagne mobile, il opère les blessés à l'arrière du front. Il reçoit pour sa conduite la croix de guerre et la médaille militaire. Sa carrière va ensuite se dérouler toute entière à Rennes, d'abord comme chirurgien militaire à l'hôpital Ambroise Paré. Nommé professeur de clinique chirurgicale à l'école de médecine, il s'attache principalement à la lutte contre le cancer qu'il n'hésite pas à opérer à une époque où peu de chirurgiens s'y risquaient.

Il fait construire la clinique Saint-Vincent, rue Jean Macé et est à l'initiative du centre anticancéreux de Pontchaillou qui porte son nom.

En 1937, il est nommé directeur de l'école de médecine. Pendant la guerre 39-45, il dirige l'hôpital des prisonniers.

Commandeur de la Légion d'honneur à titre militaire, membre correspondant de l'Académie de médecine, il présidera aussi le Conseil de l'ordre, le syndicat des médecins d'Ille-et-Vilaine. La présidence de l'Association médicale mondiale vient couronner cette belle carrière.